Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A tourism media

TRAVEL TOP COUNTRY MAG

Monaco et Chanel signent un partenariat pour la recherche de coraux précieux

Monaco et Chanel signent un partenariat pour la recherche de coraux précieux

Le Centre Scientifique de Monaco et CHANEL, soucieux de la protection des océans ont signé un partenariat pour pour mieux comprendre certains processus clés de la vie du corail rouge dans le but de protéger cette espèce.  Le corail rouge de Méditerranée est utilisé dans l'activité Joaillerie de Chanel. CHANEL et s’engage sa préservation. La Maison CHANEL souhaite donc mener des initiatives en cohérence avec son univers avec pour objectif d’aider au développement durable et à la protection de l’environnement.

Courtesy Association monegasque
Le corail rouge de Méditerranée se distingue des coraux tropicaux par sa couleur rouge caractéristique et une
croissance très lente, ce qui lui confère toute sa préciosité. Longtemps exploité, ce précieux est aujourd’hui un trésor naturel méditerranéen qu’il faut protéger. Lancé en 2019, pour une durée de 6 ans, le programme scientifique vise à mieux comprendre les mécanismes de croissance et de couleur du corail rouge de Méditerranée et à étudier des solutions
innovantes afin d’aider à la conservation de cette espèce. Les résultats de la recherche seront mis à
disposition de l'ensemble des parties prenantes intéressées par le biais de publications.

Le travail du corail en joaillerie

En Joaillerie, c’est le squelette axial du corail qui est utilisé : on parle de Biominéral. La perle est un autre
exemple de gemme biologique. Contrairement aux pierres précieuses purement minérales, ces gemmes
sont issues d’un processus biologique appelé Bio minéralisation. Un domaine d’études dont les
chercheurs du Centre Scientifique de Monaco sont parmi les meilleurs spécialistes mondiaux. Le squelette des coraux précieux est fabriqué à partir d’une trame organique enchâssée dans un ciment minéral de carbonate de calcium (CaCO3). La trame organique contient, entre autres, des pigments de type Caroténoïdes qui donnent sa couleur, son éclat et sa valeur au corail rouge.

 

le corail rouge reste un trésor méditerranéen à protéger car les stocks ont été surexploités, ce qui nécessite de contrôler la pêche, puisque sa croissance est lente (1-3 mm par an). La pêche du Corail rouge se pratique dorénavant en scaphandre autonome, à l’aide de mélanges gazeux entre 80 et 150 mètres. Une taille minimale est exigée et certains pays ont instauré des quotas. Environ 350 corailleurs officiels sont licenciés en Méditerranée.

Afin de remédier à la raréfaction de cette ressource, il devient donc urgent de développer de nouvelles méthodes de gestion et/ou des alternatives permettant au secteur de la joaillerie d’utiliser du corail rouge sans puiser dans les stocks naturels.
Malheureusement, les connaissances scientifiques sur la biologie des coraux précieux en général, et du corail rouge en particulier, restent encore limitées. C’est dans cette perspective que se place la convention  entre la Maison Chanel et le Centre Scientifique de Monaco, créant ainsi l’Unité de Recherche sur la Biologie des Coraux Précieux.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article