Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog

A media on trend tourism

TRAVEL TOP COUNTRY MAG

Les vendredis de la passion: Des marins racontent

N. L.  est attiré par le large et cela depuis son enfance . Il a participé à de nombreuses régates et compétitions en Europe, aux Antilles  et en France . Il à remporté le prix de l'Aegean rally  en 2004. Il s'est livré à une aventure qu'il veut vous faire partager. Voici le début d'un récit d'un marin et de ses co-équipiers!
Récit d’un voyage dantesque

J-1 : 990 km à faire depuis Strasbourg pour les rejoindre. Parti jeudi 9 de Strasbourg, je suis tout à mon affaire de voyage sur le «Traité de Rome»...un Sparkman & Stephen 51' des années 70 de toute beauté qui en a gagné des prix, je vais en faire des milles cette année, à moi la route pour Nancy,vers Cherbourg,  houuups, j’ai failli la rater  la sortie. Concentration, allez, quelques heures encore et je m’arrêterais à Vineuil à côté de Blois pour y retrouver ma belle (chanson populaire !). Six heures plus tard, crevé de fatigue -je n’ai pas beaucoup dormi ces temps-ci -faut dire que ces missions dans différents lieux de travail sont exténuantes -j’ai déjà la tête ailleurs.
- « Comment ça Jo ? 6 nœuds de moyenne, on n’y sera jamais à Ibiza ! » C'est que je lui disais la semaine passée avant qu’il ne parte de Nieuport.
« - j’ai un mariage le 25, on vient me chercher à Lyon vendredi 24 juin, le bateau n’y sera jamais à Ibiza rend-toi compte, trop peu de jours de marge de sécurité dés  le départ ! ».
- « Tu vas jusqu’à Ibiza !. Ben tiens, voyons, c’est un avion, il vole, facile, contre vents et marée, oui, oui, à vos ordres ... si je calcule bien, on enlève des +/-2700 nm  les +/-1170 d’Ibiza au Pirée, nous avons + de 1530 nm à faire avec Éole, vagues et
diesel, en gros cela nous prendrait +/-13 jours... cela *1 fait...+/-140 nm/jour, sans ennui météo et autres -dépression, vents, prières, moteur, pièces cassées, accidents
d’équipage,  touchons du bois- M’ouais très optimiste le karavokyris* 2

2 .De plus, Archie rajoute une couche que c’est possible puisqu’on ne va pas vers l’Angleterre avec le rameur  qu’accompagnait le bateau, -heu, non, vice-versa-, bref, -mon œil- de déposer Otto le 22 à Malaga hahahaha. Je me marre mais j’y vais, pas de billet pour nulle part comme retour, juste une promesse à ma Dame que je serais là au mariage de la belle (autre chanson connue) ça c’est de l’aventure !
J-0 : Nous arrivons à Cherbourg l’après-midi du vendredi.
Cherbourg, -ville ou je suis venu il y a plus de trente ans dire bonjour à mes cousins Dimitris et Vangelis, ainsi que les deux-cents autres officiers et marins Grecs qui faisaient leur service militaire et avaient été chargé par la marine nationale hellénique
de prendre en mains les quatre escorteurs que celle –ci avait commandé à la France.

Depuis Bruxelles avec mon cousin Elie,- en camionnette prêtée par mon père, -nous nous étions même fait arrêter par la douane volante française qui a retourné de fond en comble la VW combi recherchant du shit ou autre substance douteuses, ne croyant
pas à notre histoire d’aller voir des cousins du bout du monde - nous avions mis une journée entière jusqu’à Cherbourg- en perdant deux heures avec eux-les douaniers-. De fait après une  heure de fouille il leurs a fallu se rendre à l’évidence, -surtout que
nous étions bouche bée à voir la vitesse d’exécution du démontage de la pauvre voiture qui ne leur plaisait pas- il n’y avait rien, qu’un matelas à la place des sièges passagers -c’est une 8 places et nous avions retirés les deux séries de sièges derrières
ceux du conducteur. Notre tête ne leurs plaisait pas non plus à coup sûr mais j’ai quand même exigé qu’ils la remettent comme ils l’ont trouvé…et ils se sont exécutés et là c’était la bouille du cousin qui m’a surpris, confus et décontenancé qu’il était le cousin, que j’ai l’outrecuidance de leurs demander cela.
-On en a parlé pendant des mois de cette histoire ainsi que de la

« cantine des camionneurs ».

A l’époque , en 1979- l’autoroute n’existait pas, quasi de la frontière belge jusqu’à Cherbourg.  Il y avait le long des nationales des restos routiers très sympas qui ont disparus ou presque de nos jours.

-Nous nous étions arrêtés pour déjeuner à l’un d’eux vers la Normandie et en entrant, ô surprise, deux immenses banquettes pouvant contenir une quarantaine de personnes disposées avec des tables du même acabit toutes déjà remplies de victuailles diverses qui n’attendaient que nous…sauf qu’il n’y avait plus de place. Les routiers criaient à qui mieux mieux « bavardaient entre eux quoi ! » et la patronne leurs avait demandé de se pousser pour les deux « p’tits’ ».

-Ce fut le meilleur repas de ma jeune vie d’adulte, et de conversations en conversations avec les camionneurs de l’époque je n’ai pu depuis lors que les admirer, pas tellement pour la route – enfin aussi - mais surtout qu’ils y vont pas mollo avec la boutance très « vinicole » à volonté et le tout pour pas cher...j’ai
compris depuis lors que les quelques essais désespérés des autorités françaises et européenne de réprimer l’alcool au volant avec autant de zèle leur était destinés – je leurs demande pardon de m’exprimer ainsi mais déjà à cette époque, c’était extraordinaire comme ils savaient boire.

- « Nous avions dormi pendant deux jours dans la caserne et le plus surprenant est la difficulté d’y rentrer et pas d’en sortir ; moi, j’aurais cru le contraire. Bref on s’est vraiment bien amusé avec les coquins cousins et leurs potes, la camionnette a grincé
et les amortisseurs, hurlé sur ses essieux ces deux jours, faut dire que les normandes n’étaient pas farouche pour un sou, surtout quand nous disions être Grecs et que nous avions tous la petite vingtaine d’années ou l’effronterie et la rigolade est de mise...et
le matelas à fait une autre gueule au retour –enfin, la jeunesse insouciante quoi ! »

A la semaine prochaine-

*1 -Un mille nautique est la longueur d' une minute de latitude ou 1,852 kilomètre. La vitesse mesurée en milles nautiques par heure est exprimée en nœuds.
*2-Gr.trad : Bateau-maître ; propriétaires de bateau ou semblant faire comme si. -Trait d’humour-
Share this post
Repost0
To be informed of the latest articles, subscribe:
Comment on this post