Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A tourism media

TRAVEL TOP COUNTRY MAG

ST NAZAIRE: Le son de départ retenti la Solitaire du Figaro 2021 est bien parti cette fois-ci

Ce dimanche à 17h57, 34 marins sont partis seuls dans cette 52e Solitaire du Figaro. Ils étaient si tous excités de s'élancer que le départ fût retardé. Ils avaient un vent vent d'ouest, 12 noeuds, sur une mer plate. Cela a permis à beaucoup de saluer le public et leur famille. Le soleil était au rendez-vous pour une course longue et plein d'imprévus.
Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi

Copyright : Christophe Breschi

J’ai hâte d’être ce soir, au coucher de soleil, sous spi, et de rentrer dans la course aux côtés de mes camarades de jeu. Cette étape va débuter comme une piste verte au portant, puis en approche de l’Espagne, près de La Corogne, elle va passer au rouge... On aura alors mangé notre pain blanc, puisqu’après, il faut s’attendre à rejoindre une piste de bosses, le temps d’un long bord au près dans 25 nœuds. Tout ce qu’on aime ! Mais quand j’arriverai à Lorient, je serai fier de l’avoir fait et je n’aurai qu’une envie, c’est d’y retourner !

déclarait à quelques heures du départ Damien Cloarec (Saferail), dont c'est la cinquième participation

Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi
Copyright : Christophe Breschi

Copyright : Christophe Breschi


17h57... Bon 2e départ !

Signe du mors au dent qui anime l'ensemble de la flotte, le départ initialement prévu à 17 h 45 a été
légèrement différé pour cause de rappel général, trop de concurrents ayant prématurément franchi la
ligne. La deuxième tentative a finalement été la bonne.

Dans des conditions idéales, au large de l'imposant pont de Saint-Nazaire, Gildas Mahé (Breizh Cola) s'est élancé en tête. Le plus vieux skipper de la flotte (46 ans) devançait alors le bizuth américain Jesse Fielding (Opportunity - States Street marathon sailing), preuve si l'en était besoin que skippers expérimentés et nouveaux venus ont tous l'envie et les moyens de défendre leurs chances. Quelques minutes plus tard, c'est finalement Benoit Mariette
(Génération Senioriales) qui passait la bouée N°7 en tête (première marque de parcours), devant Elodie
Bonafous (Bretagne – CMB Océane) et Tom Laperche (Bretagne – CMB Performance). Dans leur sillage,
l'ensemble de la flotte établissait progressivement le grand spi. Au passage de la deuxième et dernière
bouée du parcours côtier (Solitaire du Figaro), Tom Laperche faisait parler sa vitesse et prenait
provisoirement les commandes de la course. Benoit Mariette restait deuxième devant Elodie Bonafous.
Alexis Thomas (La Charente Maritime), Martin Lepape (Gardons la vue), Gildas Mahé (Breizh Cola), Pierre
Quiroga (skipper Macif 2019), Damien Cloarec (Saferail), Gaston Morvan (Bretagne CMB – Espoir) et
Pierre Leboucher (GUYOT Environnement – Ruban Rose). Il reste désormais un peu moins de 620 milles à
l'ensemble de la flotte pour en découdre

Aujourd'hui, ils sont en direction de l'Espagne....

Depuis le départ, la flotte avance sous spi de façon compacte même si quelques concurrents commencent déjà à se faire légèrement décrocher, provoquant un écart d'un peu plus de 10 milles entre Pierre Leboucher (GUYOT Environnement – Ruban rose), nouveau leader du classement provisoire devant Tom Laperche (Bretagne – CMB Performance) et le jeune bizuth anglais David Paul (Just a drop). Reste que les premiers se tiennent dans un mouchoir de poche ! Un mille seulement sépare du premier la 10e et première féminine Elodie Bonafous (Bretagne – CMB Océane).

Mais ces heures de confort relatif sont comptées. Les concurrents de La Solitaire du Figaro finissent actuellement de manger leur pain blanc et se préparent à des perspectives plus humides.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article