Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A tourism media

TRAVEL TOP COUNTRY MAG

2021: La France reste un terrain d'accueil aux compétitions de voile

En 2021, les organisateurs de compétition de voile ont tenu à "serrer" leur dent. Ils ont maintenu leur course. En début d'année, Vendée globe accueillait l'arrivée des marins puis s'est enchaînait d'autres courses: Fastnet -Cherbourg à l'arrivée, le Figaro en solitaire qui se termine dans sa quatrième étape.

©Hafidabenyacoub
©Hafidabenyacoub
©Hafidabenyacoub
©Hafidabenyacoub
©Hafidabenyacoub

©Hafidabenyacoub

La joie à ST NAZAIRE,, la Loire-Atlantique devient partenaire jusqu'en 2026

Tout comme la Fasnet race, Cherbourg reste le point d'arrivée jusqu'en 2023. C'est au tour de la Loire Atlantique de se féliciter. Le partenaire s'étend jusqu'en 2026. La France reste une terre de compétition de la voile en solitaire ou en équipe.

De 2021 à 2026, la course mythique jette l'ancre sur ce territoire qui affirme et cultive son identité maritime en accueillant les Grand Départ et Grand Final. Il y a 25 ans, Jean le Cam en Solitaire du Figaro remportait l'étape.

LA COURSE : le figaro en solitaire 2021

La Solitaire du Figaro et la Loire-Atlantique, c'est une longue histoire qui remonte aux origines de l'épreuve:  elle s'appelait la course de l'Aurore. En 1970, le Belge Joan de Kat s'impose au terme de deux étapes, devant Michel Malinovsky ; et remporte cette toute première édition, à Pornic.

Les années suivantes, la course gagne en intensité et en notoriété au fil des étapes et des années. L'événement sportif crée des relations fidèles et régulières notamment avec le département, les ports de La Baule, du Croisic, de Pornichet deviennent des escales récurrentes. Autant d'étapes sur le littoral ligérien, au cours desquelles des grandes figures, à l'instar de Christophe Auguin, Alain Gautier, ou Dominic Vittet, entre autres, inscrivent leur nom au palmarès de la course.

Jean Le Cam, l'un des rares triples vainqueurs, qui décroche son deuxième succès au classement général en 1996, après s'être notamment imposé à Saint-Nazaire. En 2003, c'est aussi à l'arrivée finale sur les eaux qui baignent la cité des paquebots entre estuaire et océan que se joue un chapitre mémorable.

Quant à Armel Le Cléac'h qui réussit à l'emporter pour treize petites secondes devant Alain Gautier au classement au temps – toujours impitoyable -, qui forge la légende de cette épreuve disputée à armes égales. « Cette victoire en 2003 à Saint-Nazaire a lancé ma carrière », confiera d'ailleurs l'année dernière le skipper breton à l'heure de rentrer dans le cercle restreint des triples vainqueurs de La Solitaire du Figaro, ici même à Saint-Nazaire, dont le bassin au pied de la base sous-marine accueille aujourd'hui la flotte des 34 monotypes sur le départ de cette 52e édition

Dimanche, les 34 marins ont profité des animations sur le village avant de passer à la dernière étape. A partir de ce jour et jusqu'au 19 septembre, ils devront affronter peut-être le pire pour devenir le vainqueur de la 52ème édition.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article